Machiavel, conflit et liberté

Vrin-EHESS, Paris, 312 p., 25 €

Publié dans le n° 28 de la Revue du MAUSS semestrielle (2e sem. 2006)

Nous avons déjà signalé ici la grande qualité des ouvrages de S. Audier, que ce soit sur les lectures de Tocqueville ou sur les théories de la république. Avec cet ouvrage tout à fait remarquable, il franchit un nouveau seuil. Non seulement il nous livre un exposé exceptionnellement clair et informé des diverses interprétations modernes de Machiavel, mais dans le sillage de Merleau-Ponty et de Claude Lefort – dont la lecture de Machiavel est enfin saluée à sa juste valeur et pleinement restituée –, S. Audier avance en direction de ses propres formulations qui ne devraient pas laisser les MAUSSiens indifférents. « L’examen critique de la reconstruction néorépublicaine [de Pocock, Skinner ou Pettit] fragilise la thèse selon laquelle seul le paradigme républicain pourrait permettre de sortir des impasses du paradigme libéral classique. Nous formulons l’hypothèse qu’un troisième paradigme permettrait d’éviter les limites des deux autres : le paradigme pluraliste-conflictuel, à la fois républicain et libéral […] Dans ce troisième paradigme, qui accorde un rôle clé aux conflits et aux “tumultes”, l’œuvre de Sidney (Discourses on Government), si négligée en France, occupe une place considérable » [p. 284-285]. Et voilà Harrington détrôné, et la voie du milieu conflictuelle chère aux MAUSSiens mise en lumière.

Alain Caillé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 2 avril 2007 Pour citer cet article : Alain Caillé, « Machiavel, conflit et liberté », Revue du MAUSS permanente, 2 avril 2007 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Machiavel-conflit-et-liberte
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette