La fête de Kii Nagashima (2011) : un fait social « semi-total » ?

Alexandre Mangin, docteur en études japonaises et actuellement enseignant à l’Université Ochanomizu joshi au Japon, décrit la fête peu connue qu’il a observée en mai 2011 à Kii Nagashima, petite ville de pêcheurs sur la côte est du département de Mie, à l’est d’Osaka. C’est une fête populaire qui est organisée tous les trente ans pour démolir et reconstruire ailleurs le temple shintô ; elle comporte une procession de chars. Le financement est assuré par les dons de toute la communauté. L’auteur se propose d’analyser l’investissement collectif dans la fête dans une perspective maussienne. Roberte HAMAYON

Le grand matsuri 祭り (fête populaire shintô4) de Kii Nagashima 紀伊長島 (district de Kihoku 紀北町, département de Mie 三重県) est encore peu connu en dehors des spécialistes du Mie. Ceux qui le connaissent le comparent avec raison à celui d’Ise 伊勢神 宮 situé dans le même département, mais à une heure et demie de voiture de là (72 km). Le but de cette célébration – ayant lieu tous les vingt ans pour Ise – est, dans les deux cas, la démolition partielle et la reconstruction (kaichiku 改築) avec déplacement (sengû 遷宮) de certains bâtiments de l’ensemble qui constitue le jinja 神社 (temple shintô ou « sanctuaire » dans le langage courant). Cette célébration a donc pour nom Shikinen sengû-sai 式年遷宮祭 (littéralement : « Fête du déplacement du temple une année déterminée »). Le jinja d’Ise est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO, une première pour des bâtiments qui ne méritent pas le nom d’« anciens » par leurs matériaux mais par leur technique de construction qui a très peu évoluée malgré les siècles.

Cet article se veut une présentation et la mise en perspective maussienne avec la théorie du fait social total. Il s’appuie sur un voyage à Kii sans financement avec séjour les 4 et 5 mai 2011 .../...

Lire la suite [1]. Attention : pour télécharger ce document, cliquer en haut à droite sur le bouton vert Download.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 18 septembre 2012 Pour citer cet article : Alexandre Mangin, « La fête de Kii Nagashima (2011) : un fait social « semi-total » ? », Revue du MAUSS permanente, 18 septembre 2012 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?La-fete-de-Kii-Nagashima-2011-un
Notes

[1A lire, du même auteur, la Présentation et exemple des ritualistes ruraux dans Minkan-reki : http://www.journaldumauss.net/spip.php?article751

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette