L’Esprit matériel

Nouvelle anatomie où l’on profane et décrit par le menu les derniers secrets de Platon

postface de Laurent Cherlonneix, L’Harmattan, Paris, 2006, 356 p., 30 €.

Publié dans le n° 28 de la Revue du MAUSS semestrielle (2e sem. 2006)

Pas un des happy few lecteurs séduits par la lecture de L’Anatomie du bien de Luc-Marie Nodier (pseudonyme de Jean-Louis Cherlonneix), publié dans « La bibliothèque du MAUSS » il y a une dizaine d’années, ne résistera au désir de lire cet ouvrage posthume de Jean-Louis, qui parachève, éclaire en un sens, et infléchit le premier. La postface de son frère Laurent, également philosophe, permet de mieux comprendre le sens général de cette lecture déroutante de Platon qui, voyant en lui le penseur de la réversibilité du bien et du mal, de la mort et de la vie, en fait le précurseur et le lieu de la vérité de Nietzsche, Bataille et Michel Henry réunis.

Alain Caillé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 20 avril 2007 Pour citer cet article : Alain Caillé, « L’Esprit matériel, Nouvelle anatomie où l’on profane et décrit par le menu les derniers secrets de Platon », Revue du MAUSS permanente, 20 avril 2007 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?L-Esprit-materiel
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette