Le nouveau MAUSS (n°54) est arrivé et il s’appelle "La possibilité d’une ville conviviale"

Comment une ville pourrait-elle être conviviale (voire convivialiste) à l’heure de l’économie globalisée, débridée et financiarisée qui trouve dans les métropoles hyperconnectées le terrain par excellence propice à son développement ? Comment dépasser les visions technocratiques qui, en réduisant les problèmes urbains à des questions utilitaires et fonctionnelles, aboutissent à la déshumanisation des villes et à la perte de ce qui a fait leur grandeur et leur charme ? Comment éviter la ségrégation sociale généralisée entre les hyperriches, les moins riches, les classes moyennes, les pauvres et les miséreux ? Comment, sans irénisme, réintroduire la nature en ville et y instituer un « commun urbain » ? Quelle place redonner à l’idéal démocratique à toutes les échelles de la vie urbaine ?
Comme le suggèrent les contributions ici réunies, qu’elles proviennent de chercheurs, de militants ou d’élus, la convivialité ne se décrète pas. La ville conviviale doit être saisie en actes et sans cesse remise sur le métier de la pratique habitante et citoyenne. Ville faite par et avec les gens, plutôt que pour eux. N’est-ce pas à cette condition que nos villes pourront refaire cité, le lieu même du « bien vivre » ?

Collection : Revue du M.A.U.S.S. n°RMA 
Parution : novembre 2019

ISBN : 9782348054808
Nb de pages : 276
Dimensions : 135 * 220 mm
26 €

Sommaire

Présentation, 

par Alain Caillé, Philippe Chanial, Anne-Marie Fixot et Hervé Marchal

à lire ici : https://fr.calameo.com/read/000215022cf0f25c37bc9

I. La possibilité d’une ville conviviale

A) Préambule : De la convivialité d’Ivan Illich à la possibilité d’une ville conviviale

Villes conviviales, par Lisa Peattie
Lisa Peattie et la ville conviviale, par Thierry Paquot
Ivan Illich et la ville conviviale, par Silvia Grünig Iribarren
La ville qui vient : redécouvrir l’espace commun, par Marcel Hénaff
L’expérience municipaliste. Un autre possible politique depuis les villes et les villages, par Élisabeth Dau

B) Villes planifiées, villes connectées, villes marchandisées : un déni de convivialité ?

La cité contre la ville, par Joëlle Zask
La nature en ville : une réconciliation en trompe l’œil, par Maurice Wintz
Manger autrement, signe des temps ? Les villes reprennent la main, par Anne-Sophie Boisgallais
Un plan alimentaire durable pour la ville de Rennes, par Nadège Noisette
Le verre est dans la ville. Digression sur un matériau moins convivialiste qu’on ne le croit, par Hervé Marchal
La ville non conviviale ? Le convivialisme à l’épreuve de la marginalité urbaine, par Thibaut Besozzi
De la convivialité dans la ville à l’ère du numérique, par Jocelyn Lachance et et Yann Bruna
La communication des projets urbains ou la négation de la ville convivialiste, par Julien Aimé
La décision urbaine à l’épreuve de la démocratie, par Xavier Le Coutour

C) Vivre ensemble ? Commune humanité et commune socialité dans la ville contemporaine

Les zones pavillonnaires donnent-elles à voir des formes de convivialité ?, par Matthieu Gateau et Hervé Marchal
Il n’y a déjà plus de titis à Paris, mais reste-t-il encore des gones à Lyon ?, par Jean-François Léger
Vers une ville plus « convivialiste » : la voie de l’habitat participatif ?, par Rolande Beurthey et Laurence Costes
Observations des usages et nouveaux usages des bancs publics : comment redonner toute sa place au vivre ensemble dans les centres villes ? L’exemple de la ville de Caen, par Guillaume Lebon
La vie dans un grand ensemble d’habitat social à Alger ou une convivialité spatialement marquée, par Ahmed Yacine Smair et Malika Kacemi

D) Agir ensemble, participer. Des villes en ébullition ?

L’occupation du parc Gezi à Istanbul : un soulèvement pour un « droit à la ville conviviale » ?, par Gülçin Erdi
Dans la ville financiarisée, une convivialité impossible ? Réflexions à partir de l’étude de l’action collective pour le logement à San Francisco, par Florian Opillard
Quand la solidarité devient marchandise : s’imposer par le don au sein des bidonvilles, par Jean-Baptiste Daubeuf
Pour une ville conviviale : le projet Vita’Rue, par David Knafou, Fada Mouzaoui et Marie-Thérèse Lefort
Appropriations, partages et fabrications de l’espace public. Vers un périurbain plus convialiste ?, par Lionel Rougé et Claire Aragau

II. Libre revue

Horizontalité/verticalité, par Alain Caillé
L’éthique dans l’acte de recherche en sciences sociales : les apports de la pensée négligée d’Albion W. Small, par Guillaume Vallet
Entretien avec François Roustang. Hypnose, vide et sensorialité, par Stéphane Breton
Une nouvelle théodicée ? Remarques sur la sociologie des techniques de Bruno Latour, par Daniel Cérézuelle

Bibliothèque

// Article publié le 1er décembre 2019 Pour citer cet article : , « Le nouveau MAUSS (n°54) est arrivé et il s’appelle "La possibilité d’une ville conviviale" », Revue du MAUSS permanente, 1er décembre 2019 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Le-nouveau-MAUSS-est-arrive-La-possibilite-d-une-ville-conviviale
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette