Heurs symboliques et malheurs traumatiques ou l’effondrement de la fonction paternelle chez les peuples algonquiens du Canada

publié in Marcel DRACH et Bernard TOBOUL (dir.), « L’anthropologie de Claude Lévi-Strauss et la psychanalyse : d’une structure l’autre », Paris, La Découverte, 2008, coll. « Recherches »

Cet article est publié avec l’aimable autorisation des éditions La Découverte (http://www.editionsladecouverte.fr).

Pour poursuivre sur le croisement de la psychanalyse avec la science sociale (Cf. le Revue du MAUSS n° 37 et n° 38, 1er et 2e semestres 2011), ces deux textes de l’anthropologue québécois Jacques Leroux à partir de ses observations chez trois peuples algonquiens. Le premier texte était consacré au concept gestion patrimoniale (cf. http://www.journaldumauss.net/spip.php?article872), le second, ci-dessous, à la fonction paternelle.

En mettant en titre les mots d’heurs symboliques et de malheurs traumatiques, j’ai voulu situer mon exposé dans une perspective chronologique, dans la mesure où la notion d’heurs renvoie à une époque où la fonction symbolique respirait librement et profondément, alors que celle de malheurs renvoie à un temps qui est plus près de nous, à un temps qui dure encore, et dans lequel la dimension traumatique recouvre de larges pans du Symbolique. Je noyauterai ma réflexion autour de la question de la fonction paternelle en m’intéressant aux articulations qui apparaissent entre un mythe et un rite de passage au cours duquel un jeune homme faisait un rêve qui allait avoir une importance capitale sur le cours de sa vie. Ce rite était pratiqué à l’occasion par les Algonquins du Québec et il était obligatoire chez leurs cousins Ojibwas qui vivaient au pourtour du Lac Supérieur, de même qu’au nord et à l’ouest de celui-ci, en Ontario et au Manitoba. Je discuterai ensuite de la déliquescence de la fonction paternelle dans le monde contemporain en tant qu’elle révèle une déstructuration de l’ordre symbolique, elle-même concomitante de pathologies sociales spécifiques...

Pour lire la suite de l’article, télécharger le fichier pdf :

PDF - 327 ko

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 23 janvier 2012 Pour citer cet article : Jacques Leroux, « Heurs symboliques et malheurs traumatiques ou l’effondrement de la fonction paternelle chez les peuples algonquiens du Canada, publié in Marcel DRACH et Bernard TOBOUL (dir.), « L’anthropologie de Claude Lévi-Strauss et la psychanalyse : d’une structure l’autre », Paris, La Découverte, 2008, coll. « Recherches »  », Revue du MAUSS permanente, 23 janvier 2012 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Heurs-symboliques-et-malheurs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette