L’association chez J. Dewey

Résumé et document vidéo d’une conférence prononcée le 29 novembre 2007 dans le cadre des réflexions du réseau Intelligence de la complexité.

John DeweyL‟une des caractéristiques du pragmatisme est son refus des dualismes. Ainsi Dewey n‟a-t-il cessé de critiquer ces abstractions irréelles que nous avons l’habitude de nommer « société » ou « individu » pour les opposer l‟une à l‟autre. Parce que la « société » n‟est rien d‟autre qu‟une certaine forme d‟association ou de relation humaine, elle repose, à l‟instar de tout organisme vivant, sur les échanges que tissent entre eux ces éléments constitutifs et grâce auxquels se développe et s‟approfondit leur signification. De la même façon, il n‟y a pas un individu que l‟on pourrait définir indépendamment des relations qui le constituent et des interactions qu‟il tisse avec autrui, ou plus généralement avec son environnement. En ce sens, le « comportement associé constitue la loi universelle ». Pour Dewey, la relation entre « individu » et « société » n’est en fait rien d‟autre qu‟un mode général de l‟expérience humaine. Dans la perspective naturaliste qui est la sienne, les êtres humains ne sont pas des « sujets » ou des « individus isolés » qui auraient à bâtir des ponts pour rejoindre d‟autres humains, tout aussi monadiques – ou même pour entrer en contact avec les objets du monde physique. Au contraire, ceux-ci sont originellement reliés à leur milieu tant social que naturel, en continuité avec lui, organiquement rattachés, entrelacés à lui. Néanmoins ce modèle organique ne suppose pas une adaptation mécanique et passive de l’homme à son environnement. Le concept d‟expérience désigne justement chez Dewey ce « commerce alerte et actif avec le monde », cette interaction, cette transaction créative et réciproque entre l‟être vivant et son environnement par laquelle l‟un et l‟autre se transforment mutuellement. Cette communication souligne la force de cette approche relationnelle ou « associationniste » propre au pragmatisme de Dewey, en l‟éclairant notamment, à partir de son concept d‟expérience, sur sa théorie de l‟éducation et de la démocratie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 8 avril 2008 Pour citer cet article : Philippe Chanial, « L’association chez J. Dewey  », Revue du MAUSS permanente, 8 avril 2008 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?L-association-chez-J-Dewey
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette