Philippe Ryfman,
Une histoire de l’humanitaire

Présentation de l’éditeur

Trop de visions segmentées occultent la réalité complexe de l’humanitaire – facteur déterminant
pourtant de la survie et du rétablissement de la dignité de millions de personnes et lieu
de l’engagement de centaines de milliers d’autres. Pour la saisir, de même que ses enjeux et
frontières, il faut revisiter d’abord sa généalogie. Puis en montrer les émergences successives,
les transformations et mutations progressives et les dynamiques à travers ses acteurs non
gouvernementaux ou publics, avec le recul de bientôt un siècle et demi d’existence.

Plutôt que de s’inscrire dans une simple linéarité chronologique, la démarche se veut à la
fois panoramique et prospective, afin de penser le présent à partir d’éléments historiques.
Dans un contexte international marqué par la globalisation et l’anomie, les conflictualités et les
risques climatiques ou de catastrophes naturelles survenant sur une planète de plus en plus
urbanisée et peuplée, les besoins humanitaires ne devraient en effet pas décroître.

Philippe Ryfman

Philippe Ryfman est professeur et chercheur associé au Département de science politique et au Centre
de recherches politiques de la Sorbonne (Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne). Également avocat,
il a dirigé le DESS puis Master « Coopération internationale, action humanitaire et politiques de développement
 ». Il a notamment publié Les ONG (« Repères », 2004), contribué à divers ouvrages collectifs
et assuré la chronique « Société civile » du Monde-Économie.

Sommaire

Introduction - I / Émergence d’une idée et de pratiques - Généalogie religieuse et intellectuelle - Sources religieuses - Sources philosophiques et juridiques - Sources philanthropiques - Prémices et commencements - « Préhistoire » de l’humanitaire - Élan associatif - Abolition de l’esclavage et guerre de Crimée - II / Le premier siècle de l’humanitaire ou l’hégémonie de la Croix-Rouge - Succès foudroyant - Le « moment » Dunant - Naissance du CICR - Initiatives primordiales - Édification d’un corpus de normes - Construction d’un mouvement transnational - Un ou des emblèmes ? - L’épreuve de la guerre totale, des totalitarismes et du génocide - 1914-1918 - 1939-1945 - III / La remise en cause du monopole Croix-Rouge : l’émergence des ONG et des OI - Entre-deux-guerres - Blocus et famines - Premières crises de réfugiés, guerres civiles et atrocités de masse - Seconde Guerre mondiale, et second après-guerre - Les organisations internationales (OI) - Débuts hésitants - Premiers pas de l’humanitaire multilatéral - Colonialisme et anticolonialisme - Médecine coloniale et zèle missionnaire - Décolonisation et développement - IV / Un nouveau paysage humanitaire -Succès confessionnels et impasse communiste - Large spectre religieux - Échecs et réorientations - Révolution dans la révolution ? - Le Biafra, « moment fondateur » ? - Le sans-frontiérisme - L’humanitaire, enfant de Mai ? - Réplication - Médias et humanitaire - L’ère de l’audiovisuel - L’image, de la photographie au numérique - Une Croix-Rouge repositionnée - ONU et humanitaire - Le HCR - L’Unicef - Autres agences - V / De la Bosnie au Kosovo : la décennie des remises en cause - Roumanie : de la crise médiatisée à la crise oubliée - Bosnie : l’« alibi humanitaire » - Somalie : premier échec du militaro-humanitaire - Rwanda : du génocide au « sanctuaire humanitaire » - Tentative d’élargissement du DIH : le droit ou devoir d’ingérence - VI / Dynamiques d’acteurs, professionnalisation et transnationalisation - L’Europe humanitaire - Principal donateur - Construction d’un consensus - L’humanitaire d’État - Irruption ou retour ? - Civil ou militaire - Professionnalisation - Professionnalisation et professionnalisme - Des ressources humaines à mieux gérer - Stratégies multiples de transnationalisation - VII / Les frontières de l’humanitaire : mutations et adaptations à l’ère de la globalisation - Trois crises d’un « troisième type » - Tsunami - Darfour - Niger - Catastrophes naturelles et désastres climatiques - Exposition accrue aux risques - Réchauffement climatique -Terrorisme, guerres et villes - Une communauté humanitaire insécurisée et partagée - Détérioration de la sécurité des travailleurs humanitaires - Dégradation des relations ONG/États - Coopération et concurrence OI/ONG - Vers une gouvernance mondiale de l’humanitaire - Le droit comme outil de l’action humanitaire quotidienne - Diplomatie non gouvernementale et humanitaire - Désoccidentalisation ou planétarisation - Conclusion - Liste des sigles et abréviations - Repères bibliographiques - Repères Internet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 27 septembre 2008 Pour citer cet article : RDMP, « Philippe Ryfman,
Une histoire de l’humanitaire », Revue du MAUSS permanente, 27 septembre 2008 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Philippe-Ryfman-Une-histoire-de-l
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette