Colloque Claude Lefort. Appel à communications

COLLOQUE CLAUDE LEFORT

7, 8 et 9 juin 2016

Université Caen Normandie

Avec Lefort, après Lefort, « Prendre en charge l’expérience de notre temps »

En 1966, Claude Lefort fut nommé à l’Université de Caen afin d’y créer le Département de sociologie. Cinquante ans après, ce Département, entouré de la Revue du Mauss, d’Anamnèse et des laboratoires du CERReV (EA 3918) et Identité et Subjectivité (EA 2129), entend fêter sa naissance en interrogeant à nouveau l’œuvre de son fondateur.

Claude Lefort a passé cinq années à Caen. Cette période fait suite à l’autodissolution de Socialisme ou Barbarie et est celle de la rédaction de sa thèse sur Machiavel ainsi que de ses analyses à propos de mai 68.

Son influence s’est marquée de façon forte et durable au Département de sociologie. Elle a, en premier lieu, été suivie dans les choix d’enseignement et de recherche de nombre de ses membres. Ses propres enseignements furent déterminants et, après son départ, ceux de l’équipe qu’il avait constituée autour de lui à son arrivée les ont relayés auprès des générations successives d’étudiants. Une identité forte a ainsi pu se construire et se perpétuer mettant en avant l’importance de la réflexion théorique en sociologie, des liens nécessaires avec l’ethnologie, l’anthropologie et de l’ouverture indispensable à la philosophie. Place lui est toujours faite dans les cours auprès d’auteurs comme Marcel Mauss ou Pierre Clastres auxquels il a donné le plus grand écho auprès de ses étudiants et dans son œuvre. Le dialogue entre ces différents auteurs et disciplines a montré tout son intérêt dans l’attention portée au conflit, dans sa conception du politique et de la démocratie. Le phénoménologue a ainsi rappelé aux sociologues, d’une part, ce que la signification des faits sociaux devait à l’institution politique et le sociologue a rappelé aux philosophes politiques, d’autre part, ce que l’institution politique doit aux rapports sociaux.

Ensuite, ces années caennaises sont aussi celles à partir desquelles Claude Lefort s’est imposé dans le paysage de la pensée politique. De façon directe, pour la génération des intellectuels qui furent ses étudiants à Caen. Plus généralement, aussi, parce que ses réflexions sur la démocratie et le totalitarisme sont au cœur d’un tournant dans la pensée politique des années 1970 dont nous sommes toujours redevables.

Plusieurs manifestations furent organisées autour de lui de son vivant ou après, notamment celles donnant lieu aux deux publications La démocratie à l’œuvre [1] et Cornélius Castoriadis et Claude Lefort, L’expérience démocratique [2] . Elles rappellent, d’une part, le paradoxe d’un effort solitaire de la pensée d’un auteur qui fut aussi homme de débat et de revue et, d’autre part, la nécessaire radicalité de son questionnement de la démocratie. Aussi, l’hommage que nous voulons lui rendre depuis Caen ne peut valoir qu’en s’inscrivant dans la continuité de ces réflexions sur son rayonnement et donc, dans une nouvelle interrogation de la pertinence de son œuvre et de sa démarche aujourd’hui et demain. Si l’héritage est assez bien connu, la question de savoir qu’en faire maintenant est ouverte par la nouveauté de notre situation et peut appeler de nouvelles réflexions et de nouvelles recherches en philosophie et sciences sociales.

Dans quelle mesure une pensée qui a tant apporté à la compréhension de la modernité et du XXe siècle peut encore éclairer « les ténèbres » et « l’indétermination » du monde qui lui succède ?

« Comment prendre en charge [avec et après Claude Lefort],
les questions qui sourdent de l’expérience de notre temps ? »
 [3]

Deux tables rondes sont également prévues :

* Lefort à Caen : création du département et influence ;

* Socialisme ou barbarie : quel héritage ?

Modalités de soumission :

Les propositions devront tenir sur une page, annoncer un titre et présenter succinctement leur auteur. Elles devront êtres envoyées conjointement au trois adresses suivantes :

cerrev@unicaen.fr

clement.poutot@unicaen.fr

sylvainpasquier@free.fr

Calendrier :

- dates du colloque : 7, 8, 9 juin 2016
- date limite d’envoi des propositions (une page maximum) : 8 janvier 2016
- réponse du comité scientifique : 26 février 2016

Comité scientifique :

- Alain Caillé, Professeur de sociologie émérite à l’Université Paris X-Nanterre, directeur de la revue du M.A.U.S.S., membre du Sophiapol/Paris Ouest-Nanterre.
- Philippe Chanial, Professeur de sociologie à l’Université Caen Normandie, membre du CERReV (Centre de Recherche et d’Études sur les Risques et les Vulnérabilités, Unicaen), rédacteur en chef de la Revue du M.A.U.S.S.
- Francesco Fistetti, Professeur de philosophie contemporaine à l’Université de Bari (Italie), Directeur de la revue Postfilosofie.
- Dick Howard, Professeur émérite de la Stoony Brook University (USA), membre du comité de rédaction de la revue Esprit.
- Céline Jouin, Maître de conférences de philosophie à l’Université de Caen Normandie, membre du Laboratoire Identité et Subjectivité (Unicaen), secrétaire de rédaction des Cahiers de philosophie de l’Université de Caen.
- Louis Moreau de Bellaing, ancien professeur de sociologie à l’Université de Caen, membre du Collège International de Psychanalyse et d’Anthropologie, membre fondateur du M.A.U.S.S., membre de l’Association Française des Anthropologues (CFA), membre du comité de rédaction de la revue L’Homme et la Société.
- Nicolas Poirier, docteur en sciences politiques, enseignant de philosophie dans le secondaire, chercheur rattaché au Sophiapol/Paris Ouest-Nanterre.

Organisation :

CERReV (Centre d’Étude et de Recherche des Risques et des Vulnérabilités), Université de Caen Normandie :

- Clément Poutot. Docteur en sociologie, chercheur au CERReV ;
- Sylvain Pasquier. Maître de conférences au Département de sociologie de l’Université de Caen Normandie, chercheur au CERReV ;
- Secrétariat du CERReV : Laurence Dauvin & Pierre Laurent.

// Article publié le 2 décembre 2015 Pour citer cet article : , « Colloque Claude Lefort. Appel à communications », Revue du MAUSS permanente, 2 décembre 2015 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Colloque-Claude-Lefort-Appel-a-1268
Notes

[1. Claude Habib et Claude Mouchard (sous la direction), Éditions Esprit, 1993.

[2. Nicolas Poirier (dir.), Le bord de l’eau, Bibliothèque du M.A.U.S.S., 2015.

[3. Essais sur le politique, XIXe-XXe siècles, Paris, Le Seuil, 1986, p.7.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette