La revue du Mauss semestrielle n° 36. Marcel Mauss vivant

Présentation de l’éditeur

La réception courante de l’œuvre de Marcel Mauss – principal héritier scientifique d’Émile Durkheim –, le plus souvent limitée à sa seule dimension ethnologique, en sous-estime considérablement l’importance. Négligeant son engagement politique (aux côtés de Jaurès puis de Blum, dans la perspective d’un socialisme associationniste), elle ne voit pas non plus son extraordinaire pertinence pour la sociologie générale et pour la philosophie sociale et politique. En un mot, Mauss aurait été un précurseur éclipsé par l’éclat de ses disciples ou héritiers, savants (Lévi-Strauss), littéraires avant-gardistes (Bataille), voire psychanalytiques (Lacan), ou réfuté par ses critiques philosophiques (Derrida). Voilà pourquoi il reste en grande part un « inconnu illustrissime ».

À rebours de ces lectures paresseuses, qui manquent l’essentiel, on lira dans ce numéro spécial les contributions d’une quarantaine d’auteurs du monde entier, réunis à Cerisy-la-Salle en juin 2009 par la même certitude de la parfaite actualité de Mauss aujourd’hui dans leurs domaines respectifs. Loin d’une commémoration savante et embaumante, elles montrent comment la pensée de Mauss rivalise avec les plus grandes, en sociologie ou en philosophie, et permet de jeter une lumière éclairante, comparable à aucune autre, sur les aspects les plus divers du monde contemporain.

Table des matières

« Présentation » par Alain Caillé, Philippe Chanial, Keith Hart
« Un inconnu célébrissime », par Camille Tarot
Ouverture maussienne, par Alain Caillé
Mauss et sa vision de l’économie dans les années 1920-1925, par Keith Hart

I. Réciprocité, fait social total, sacré, symbolisme. Retour sur quelques notions sacrées
1°Réciprocité
Les fondements moraux des relations économiques. Une approche maussienne, par David Graeber
Mauss et l’invention de la réciprocité, par Marcel Hénaff

2° Le « fait social total »
Us et abus de la notion de fait social total. Turbulences
critiques, par Thierry Wendling
Total Social Fact : Structuring, Partially Connecting,
and Reassembling, par Naoki Kasuga

3° Le symbolique et le sacré
Mauss et la religion. L’héritage de Mauss chez Lévi-
Strauss et Bataille (et leur dépassement par Mauss), par François Gauthier
La diffi cile actualité de la religiologie de Marcel Mauss, par Camille Tarot
Le langage et le don, par Jacques Pierre

II. Anthropologie

1° L’agôn
Les Yanomami à la lumière de Mauss et réciproquement, par Catherine Alès
Le « don amoureux » de la proie est l’autre face de la
« chance » du chasseur sibérien, par Roberte Hamayon

2° Les dons
Le cadeau empoisonné : séduction et amours clandestines, par Dominique Bourgeon
De la marchandise au cadeau, par Sophie Chevalier
L’esprit dans l’oeuvre de Durkheim, Mauss et Hertz, par Henok Kwon
Adopting an Obligation, par Karen Sykes
The True Gift : Thoughts on L’Année Sociologique. Edition of 1923-4, par Jane Guyer
Mauss as an ally in current debates over “neo-Darwinism :” “Sociality” as Maussian drama, par Wendy James

3° Le rythme
Le don est un rythme… À la rencontre de Marcel Mauss et d’Henri Lefebvre, par Anne-Marie Fixot

III. De quelques enjeux politiques
Une autre approche de la nation : Marcel Mauss, par Bruno Karsenti
Histoire et actualité de l’associationnisme : l’apport de Marcel Mauss, par Jean-Louis Laville
Le don à l’âge de la mondialisation, par Elena Pulcini
Don, religion et eurocentrisme dans l’aventure coloniale, par Paulo Henrique Martins
Deux interprétations du bolchevisme : Marcel Mauss et Nikolaï Berdiaev, par Alexandre Gofman

IV. Le paradigme du don à l’oeuvre (le travail, le corps, la psyché, le droit, l’art)
Coopération, sentiments et engagement dans les organisations, par Norbert Alter
Mauss et la naissance de la sociologie du corps, par David Le Breton
Existe-t-il une pulsion de donner ? Une remarque sur la place de l’obligation dans le paradigme de Marcel Mauss, par Gérard Pommier
La structure quaternaire du don, par Carina Basualdo
Gift, Law, and Political Reform, par Richard Hyland
« Mauss et moi… ». Sur le droit des dons, par Richard Hyland
Sacralité, droit et justices : sur les traces de Mauss, par Raymond Verdier
Marcel Mauss et le don dans l’art contemporain, par Roger Sansi
Mauss in the tropics : love, money and reciprocity in brazilian popular music, par Ruben George Oliven
Mauss et la naissance de la sociologie du corps, par David Le Breton

V. Passé et avenir de Mauss. Le sens d’une œuvre
Mauss en Angleterre (1898). Trois lettres à Henri Hubert, par Jean-François Bert
L’interdisciplinarité de Mauss : la fécondité de l’indologie, par Nick J. Allen
Durkheim, Mauss et Bourdieu : une filiation ? par Marcel Fournier
Bourdieu, un « héritier » paradoxal, par Philippe Chanial
En finir avec le don ? par Jacques T. Godbout
Homo maussianus : totalité ou dissociation ? par Gérald Berthoud
« L’instant fugitif ou la société prend ». Le don, la partie et le tout, par Philippe Chanial
Mauss, Weber et les trajectoires historiques du don, par Ilana Silber

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 6 décembre 2010 Pour citer cet article : RDMP, « La revue du Mauss semestrielle n° 36. Marcel Mauss vivant », Revue du MAUSS permanente, 6 décembre 2010 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?La-revue-du-Mauss-semestrielle-no-745
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette