Émile Durkheim (1858-1917)

2007, Fayard, 940 p, 35 €.

Incroyablement exhaustif, précis, minutieux et pourtant vivant, ce livre permet de savoir tout ce que les sources nous révèlent de la vie, des aspirations , des joies et des peines du fondateur de l’école sociologique française. Du champ académique également au sein duquel il a tracé son sillon. Indispensable aux spécialistes et aux passionnés de l’histoire des idées en sciences sociales. Une version abrégée (d’ailleurs prévue en anglais) serait quand même bien venue pour le lecteur ordinaire de ce livre qui, dit la dédicace, « aurait pu (ou dû) s’appeler Durkheim, Mauss et Cie (selon Lucien Febvre)".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 27 juin 2008 Pour citer cet article : Alain Caillé, « Émile Durkheim (1858-1917) », Revue du MAUSS permanente, 27 juin 2008 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Emile-Durkheim-1858-1917
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette