Conférence d’Alain Caillé mardi 3 février au Foyer de Grenelle

CONFERENCE-DEBAT avec Alain Caillé
professeur émérite en sociologie, fondateur du mouvement « le Convivialisme »
Notre engagement citoyen
Quels défis pour aujourd’hui ?

Mardi 3 février 2015 à 20h

Au Foyer de Grenelle
17, rue de l’Avre, Paris 15
ème
métro : La Motte-Picquet-Grenelle

INTRODUCTION de Christian Bouzy

Accueil de l’assemblée

Accueil d’Alain Caillé, avec quelques mots de présentation

Rappel de notre démarche : lors de notre dernière AG (6 avril 2014), nous avons fait remarquer que les actions du foyer s’inscrivent dans des dynamiques plus larges qui traversent la société toute entière et qui mobilisent d’autres acteurs. Le foyer ne se trouve pas sur une île déserte, il est un acteur parmi d’autres, dans un ensemble qu’on pourrait la société civile. Lors de cette AG donc, nous nous sommes retrouvés autour du thème « Agir local, penser global » que nous avons décliné autour de 5 phrases (chacune étant le thème d’un groupe d’échange) soutenir la démocratie, préserver l’environnement, aider chacun à trouver une utilité sociale, tisser la solidarité, favoriser l’accès de tous à l’éducation. Ces échanges ont donné lieu à une feuille de route avec deux axes d’actions : 1°) soutenir la démocratie en rendant chacun/e acteur/trice ; 2°) pour une économie circulaire et une sobriété heureuse.

Pour être plus concret et précis, je donnerai des exemples de ce que nous vivons ici au Foyer de Grenelle :

Par l’organisation de braderies (Miettes), nous pratiquons le recyclage de vêtements et d’objets divers. Et dans le cadre des repas solidaires du mercredi soir, nous pratiquons le glanage sur le marché, c a d que nous récupérons avec la complicité de certains maraichers des cageots de fruits et de légumes qui sans cela seraient jetés. Se faisant, nous contribuons à développer ce qu’on appelle « l’économie circulaire » (expression plus précise que l’ESS), parce que d’une part, nous recyclons et contribuons ainsi à réduire les déchets, d’autre part nous privilégions les liens sociaux, l’entraide, le partage, la fraternité, le respect de l’environnement. Le vivre ensemble est ainsi plus important que les recettes financières que ns pouvons faire.

Autre exemple ; l’accueil au Foyer de REPAR’CAFE (qui, en partenariat avec le SEL de Paname, propose des rencontres où il s’agit de donner une 2° vie ou 3° vie à des objets plutôt que de les jeter, en les réparant grâce à la participation de prs expérimentées en réparation ou en couture…et grâce à l’intelligence collective). Je pourrais aussi parler des AMAP (association pour le maintien de l’ agriculture paysanne ) qui viennent au Foyer et des jardins pédagogiques qu’elles ont proposés aux enfants… de l’Agence parsienne pour le climat qui va venir animer des ateliers de sensibilisations aux économies d’énergie à destination des jeunes. Je pourrais aussi parler de l’espace café ou de l’accueil petit déjeuner du matin où le but 1er n’est pas de produire un résultat précis mais d’essayer de créer du lien et de la confiance entre les personnes.

Mais je ne vais pas passer en revue toutes les activités du foyer…. mais simplement souligner ce qui motive notre démarche, c’est tout à la fois redonner sens à ce que nous vivons, remettre en perspective nos actions citoyennes (au service de la cité), identifier ce que nous pouvons faire de plus, prendre conscience que nous ne sommes pas seuls et développer des partenariats avec d’autres.

Et pour cela il est important de mener de front les 2 exercices : « agir localement » et « penser globalement ». Ce soir, nous allons « penser globalement » grâce à la présence d’Alain Caillé que nous avons invité pour deux raisons : d’abord il est très intéressé par ce que vivent les associations, notamment par les liens sociaux qui se tissent et les échanges où le don de soi est à l’honneur. Il nous dira comment il analyse les mobiles du don de soi, du don de son temps et de sa personne, et de son argent etc. Ensuite et c’est la 2° raison pour laquelle nous avons invités Alain Caillé, il est fondateur d’un mouvement qui s’appelle « le convivialisme » ; un collectif auquel peut-être le foyer de Grenelle pourrait adhérer.

Déroulement de la soirée :

Intervention de Alain Caillé (3/4 d’heure environ)

Débat avec la salle à partir des questions, remarques de chacun…

// Article publié le 31 janvier 2015 Pour citer cet article : , « Conférence d’Alain Caillé mardi 3 février au Foyer de Grenelle », Revue du MAUSS permanente, 31 janvier 2015 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Conference-d-Alain-Caille-mardi-3
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette