A propos de « Sept programmes normatifs pour une sociologie critique des inégalités »

Jean-Louis Génard, chercheur belge, l’auteur très remarqué de l’ouvrage « Grammaire de la responsabilité » (Le Cerf, 1999), nous livre ici avec force et conviction l’intérêt d’un dialogue renouvelé entre philosophie morale et sociologie. Son article est une histoire morale de la critique de la cause égalitaire portée par les différents acteurs de la société civile puis des conditions de sa reprise analytique par les chercheurs. Il intègre les réflexions sur la critique de la justice par les sociologies de la reconnaissance, les « éthiques du care », ou de la « décence ordinaire ». De façon novatrice, il y ajoute également dans une critique finale (maussienne), la critique écologique. Cette dernière a déplacé le débat en intégrant la finitude des ressources, et ce que l’humain doit à la valeur du non-humain. Il montre ainsi avec conviction la limite de la sentimentalité des rapports sociaux comme seul appui à la critique de l’égalitarisme.
Julien Tardif, sociologue, IS’POSS

Jean-Louis Genard, « Sept programmes normatifs pour une sociologie critique des inégalités », SociologieS [En ligne], Débats, Penser les inégalités, mis en ligne le 09 mai 2012,. URL : http://sociologies.revues.org/3927

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

// Article publié le 25 juin 2012 Pour citer cet article : Julien Tardif, « A propos de « Sept programmes normatifs pour une sociologie critique des inégalités » », Revue du MAUSS permanente, 25 juin 2012 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?A-propos-de-Sept-programmes
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette